Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent!

  • Rue Arsène Falla 56 - 4621 Fléron, Liège

    04 / 228.80.71

  • Bld Audent 17 - 6000 Charleroi

    071 / 31.59.76

La fluctuation des baromètres immobiliers, est-ce normal?

Peut-on se fier aux baromètres immobiliers?

« Retour aux News

Baromètres immobiliers publics ou privés? 

Le SPF Economie publie chaque trimestre des chiffres concernant le marché immobilier. Si leurs chiffres semblent être les plus fiables et les plus complets, ils présentent un gros défaut: ils paraissent avec, au minimum, trois mois de retard. De ce fait, des baromètres privés tentent de se faire une place au soleil. Leur argument? Une parution rapide, dans les deux jours après la fin du trimestre. Ces deux baromètres sont l’indice Trevi et du baromètre des notaires.

 

De larges différences entre les baromètres immobiliers

Ce qui pose question, ce sont les différences que l'on peut observer entre les différents baromètres. Petit exemple, pour 2011, le SPF Economie parle d'une augmentation des prix de 4,5% alors que le baromètre des notaires parle de 14,5%. Dix pourcents, une différence énorme pour une même année.

 

Comment expliquer ces différences ?

Soyez rassuré, aucun de ces baromètres n'est fondamentalement faux. Les différences sont dues au mode de calcul, à la méthodologie et à l'échantillonage. En terme qualitatif, retenez que les chiffres du SPF Economie sont les plus complets et les plus fiables. Les autres indices, quant à eux, doivent être interprétés en connaissance de la méthodologie utilisée. 

 

 


« Afin de pouvoir traiter votre demande, le prêteur doit consulter les fichiers de la Centrale des Crédits aux Particuliers de la Banque Nationale de Belgique, ses propres fichiers et éventuellement les fichiers d'Atradius, assureur crédit »